Hôtel de Police / Charleroi Danses by Ateliers
Jean Nouvel and MDW Architecture

| 5 comments
 

Slideshow: French architects Ateliers Jean Nouvel and Belgian studio MDW Architecture have collaborated on designs for a new police headquarters on a former police cavalry site in Charleroi, Belgium, which now also accommodates a dance school.

Hotel de Police Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

The Charleroi Danses occupy the two remaining wings of the cavalry buildings and will be extended as part of the proposals, while the 75-metre-high Hôtel de Police tower will be positioned between them.

Hotel de Police Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Although the retained buildings feature red brick walls, the new tower will have a tapered form constructed from blue engineering bricks.

Hotel de Police Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

A public plaza will be created in the enclosed central spaces, while an adjacent series of smaller brick buildings will create studios for artists as well as dancers.

Hotel de Police Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Other projects by Jean Nouvel we've featured on Dezeen include an open-air aquatic centre and a bright red pavilion - see all the stories here.

Hotel de Police Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Here's some explanation in French from Ateliers Jean Nouvel:


Hôtel de Police / Extension de Charleroi Danses

Un repère dans la ville

Un site déjà marqué par un bâti datant du XIXe siècle, la caserne de cavalerie occupée depuis longtemps par la gendarmerie. Comme de nombreuses friches investies par un programme culturel, l’ancien manège est occupé par une troupe de danse contemporaine internationalement reconnue. Un programme de regroupement de tous les services pour compléter la fusion de la police et de la gendarmerie, et de plus l’extension de Charleroi Danses...

Hôtel de Police / Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Click above for larger image

L’hôtel de police

Notre proposition est de créer une image publique et accessible de la police, de dégager une place ouverte vers la rue, vers la ville, et un bâtiment repère sur ce site ainsi libéré.

Hôtel de Police / Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Click above for larger image

Pour dégager le site, il faut d’abord démolir toutes les petites annexes qui furent construites au fil des ans à flanc du porche. On dégage ainsi la grande cour de « manœuvres » en la rendant directement accessible depuis la rue : c’est la place publique. Les deux corps de bâtiments de l’ancienne cavalerie sont de beaux édifices tout en longueur, tout en briques, abritant deux larges espaces d’écuries au rez-de-chaussée: ils méritent d’être conservés, ce seront les deux premières ailes du projet. Derrière ces deux bâtiments, un large espace, puis un mur d’enceinte en briques : cette configuration permet de faire circuler l’ensemble des voitures, livraisons, parkings à l’arrière du site, entre le bâti et le mur, libérant totalement la place publique de ces contraintes. Le programme est important, la surface demandée est grande. Les deux corps de bâtiment conservés couvrent à peine un tiers de la demande. Il faut créer une troisième aile pour l’ensemble : elle sera verticale. Les trois ailes sont reliées au rez-de-chaussée, par l’intermédiaire d’un hall où s’effectuent tous les contrôles nécessaires à la sécurité du fonctionnement du programme.

Hôtel de Police / Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Click above for larger image

Pour la tour, la proposition faite est celle d’un immeuble d’une grande flexibilité et compacité où l’on peut, très facilement, changer d’affectation les niveaux ou les relations entre les services. Pour les bâtiments existants, c’est un lieu où l’on cherche à utiliser les qualités du bâti : peu de modifications dans les principes des espaces existants pour conserver leurs qualités spatiales: distribution généreuse, belle hauteur sous plafond...

Hôtel de Police / Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Click above for larger image

Il s’agit avant tout de la constitution d’un repère dans la ville. La tour qui s’élève n’est pas trop haute pour ne pas être impressionnante. Pour jouer comme une réponse au beffroi de l’Hôtel de ville, elle sera limitée à environ 75 mètres. Elle est de forme elliptique, pour la rendre conviviale. La couleur du logo de la police est bleu foncé : c’est cette couleur qui va habiller la tour. Cela va permettre une appropriation rapide du bâtiment par la population. La place est pavée de briques comme l’environnement ancien, de grandes bandes de couleur bleue peintes sur le sol vont lier la tour avec la place. Cette place est active : les piétons sont dirigés vers l’auvent qui marque l’entrée, les voitures d’urgence policières sont autorisées à circuler, les vélos aussi, c’est un lieu vivant de la ville.

Hôtel de Police / Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Click above for larger image

Charleroi Danses

La place est bordée au Nord et à l’Est par le bâti ancien, à l’Ouest par la rue et au Sud par Charleroi Danses. Les locaux de Charleroi Danses sont caractérisés par un esprit «village» donné par une succession de petits bâtiments en briques desservis par une voirie intérieure. Cette atmosphère est propice pour garder une échelle humaine, par exemple lors d’événements type spectacles de rues... Cet esprit village sera conservé et continué en introduisant les nouveaux programmes sous forme de bâtiments du même type que l’existant distribués le long de la voirie intérieure : petits bâtiments de briques abritant les logements d’artistes et les studios de danse. Le lieu conservera son identité paisible et créative.

Hôtel de Police / Extension de Charleroi Danses by Jean Nouvel and MDW

Click above for larger image

L’entrée a été faite par des architectes belges reconnus, Lhoas et Lhoas, et nous proposons de la conserver: on conserve le mur d’enceinte et les grandes baies qui ont été percées pour accéder à la salle. Cependant l’accès est aménagé de plein pied avec la rue pour inviter le promeneur à pénétrer à l’intérieur, attiré par un atrium en transparence sur la rue sur toute la hauteur de la baie. Une baie vitrée sur la façade opposée de l’atrium laisse deviner la continuité du site en surplomb. Le grand mur de briques qui longe la rue est conservé: il devient la façade sur rue du grand studio de danse, accessible depuis l’atrium et depuis les loges-vestiaires. Un nouvel accès dans la salle de spectacle est aménagé au niveau du balcon haut de la salle: ceci permet au public de découvrir l’ensemble de la salle par le haut en entrant au spectacle. Ce nouvel accès est aussi le niveau du Foyer.

Sur la terrasse formée par la dalle haute du grand studio de danse, petite construction légère, le Foyer est posé comme une tente nomade renvoyant à la vie des artistes, à la légèreté des danseurs. Sur la bâche qui recouvre cette tente, le logo et la typo de Charleroi Danses sont imprimés, signal contemporain. La terrasse est ouverte sur trois côtés : la rue, le village, et la place. Jouant avec l’ambiguïté de la proximité de ces deux programmes (Police / Danse).

  • http://dailygrail.com/ Red Pill Junkie

    Maybe it's the renders, but it looks way too… ominous :-/

  • Greenish

    Ominous! That's the word. I was trying to work out what I didn't like about it.

    I can't remember ever seeing a building on Dezeen which I liked the look of less. It looks like a huge, ominous chimney. Very "WE ARE WATCHING YOU".

  • Tiffany Ng

    Closest you can get to a panopticon outdoors.

  • Pompom

    Look like a very big watchtower… I wouldn't like to live in Paris right now.

    • H-J

      I wouldn't like to live in Paris either but what does that have to do with this proposal?